Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Communication groupée , partenariats, les prestataires d'hygiène et de propreté se mobilisent et restent actifs au cœur de la crise sanitaire.
En complément des actions d'information et de communication de la Fep et de son équivalent européen, l'EFCI, qui a lancé la campagne « In good hands » un collectif d'une soixantaine de PME françaises du secteur a imaginé un clip sur le thème « La propreté c'est la santé ».  « Lorsque nous avons entendu les applaudissements exceptionnels adressés au personnel soignant tous les soirs à 20 h, cela nous a donné l’idée de remercier aussi nos agents et puis d’informer nos clients dans un premier temps de nos gestes professionnels qui accompagnent les gestes barrières. La santé, c’est notre bien à tous, la propreté en est une donnée essentielle. D’où le slogan aussi « La propreté, c’est la santé » note Sébastien Etienne, président du groupe de propreté NSA, a réuni autour de lui des chefs d'entreprises qui comme lui ont suivi la formation HEC "Réinventer son entreprise" . L'idée d'un clip à destination d'un public le plus large possible est née. Une façon de communiquer sur le savoir-faire d'un métier, mais aussi de remercier les salariés qui s'engagent de façon exceptionnelle... Un deuxième épisode est en préparation!
Prestations dédiées
De son côté l'entreprise de propreté Azur et le prestataire de solutions robotisées Facilibot viennent de créer un site dédié à la désinfection du Covid 19 qui s’adresse, d’une part, à toutes les sociétés qui souhaitent disposer de prestations de désinfection- décontamination avec des protocoles, des matériels et des équipements de protection adaptés et, d’autre part, aux sociétés de propreté qui souhaitent intégrer cette initiative.  La démarche s’accompagne d’un engagement responsable et solidaire de reverser 3% du chiffre d’affaires des activités désinfection à la Fondation des Hôpitaux de France ainsi qu’une donation de 10% des commandes de masques pour les professions libérales de santé.

Formation en ligne diplômantes

L'opportunité est également offerte aux entreprises et à leurs salariés contraints au confinement ou au chômage partiel de pouvoir continuer à se former depuis leur domicile. Le GIEQ Propreté Normandie a mis en œuvre une formation  systématique à la décontamination pour les salariés.  « Cette formation à distance à la décontamination est la garantie pour les 75 entreprises de propreté membres du groupement de pouvoir compter sur du personnel formé et compétent pour éradiquer définitivement le virus. En formant ses salariés, le GEIQ Propreté Normandie prépare l’avenir : tous les agents de propreté sont opérationnels pour désinfecter tous les lieux qui recevront du public à partir du 11 mai prochain » argumente Eric Tence, directeur de la cette structure qui compte 7 agences et dispense plus de 45 000 heures de formation et d'habilitation. 
Romain Bouyssoux, fondateur et dirigeant de la société CRC-Formation a lancé début avril une formation aux « méthodes de nettoyage et désinfection en lien avec le Covid-19 ».Un module de  7 heures destiné à tous publics et pouvant être pris en charge par l'Opco ou intégralement par la Direccte dans le cadre du chômage partiel.

A lire également : 

 

Suez détaille son « plan solidaire Covid-19 »


Publié le 22 avr. 2020 09:34:00

 
Bernard Camus, directeur général du groupe Suez a présenté le 8 avril un « plan de solidarité » destiné à prendre en compte la situation sanitaire, économique, mais aussi sociale de ses salariés et de ses clients. Les principales mesures sont les suivantes :
  • Soutien aux salariés du groupe qui seraient concernés par du chômage partiel (maintien du salaire en France, et à minima à 50% du salaire dans les pays sans dispositifs adéquats) ;
  • En France, versement aux équipes mobilisées pour la continuité de service d'une prime de 1000€ net pour les collaborateurs présents sur le terrain ;
  • Don de 25% du salaire du directeur général et des membres du comité exécutif pendant la période de confinement. Les sommes seront reversées par l’intermédiaire de la Fondation Suez à l’Institut Pasteur et à l’Unicef pour financer des actions de recherche et de soutien des soignants pendant la crise ;
  • Proposition, lors de la prochaine assemblée générale, d'un dividende de 0,45€ par action en diminution de près d’un tiers par rapport à l’exercice précédent ;
 

Régis Michel vient de reprendra la société Starco basée à la Réunion. Une activité sous la pression de la pandémie.
Après plusieurs années, passées à la tête d'une entreprise de propreté, puis 12 ans aux commandes du groupe  SPE, société de distribution installée à Toulouse qui a connu une croissance très soutenue, avec plusieurs ouvertures de plateformes régionales ,Régis Michel a décidé de prendre le large ! Installé à l'île Maurice, l'entrepreneur vient de reprendre la société Starco, basée au Port, sur l'ile de la Réunion. « C'est une société très dynamique qui réalise aujourd'hui un peu moins de 4 M€ de CA et emploie une vingtaine de salariés. Notre plateforme bénéficie d'une position stratégique très intéressante, au Port, et permet ainsi de travailler dans tout l'Océan Indien. A Maurice, à Mayotte, mais aussi à Madagascar. Aujourd'hui l'activité est concentrée sur les produits et consommables. Un de mes objectifs principal est de créer une division matériel avec un service commercial et technique pour apporter à nos clients tous le confort nécessaire à la bonne marche de leurs prestations , nous venons d'ailleurs de signer un partenariat avec la société Tennant que je connais bien ! L'autre axe de développement pour l'entreprise, est de renforcer sa présence auprès des entreprises de propreté qui sont très dynamiques à la Réunion notamment » détaille Régis Michel qui a racheté Starco au mois de février dernier.

Servir les CHU de la Réunion

Une reprise de gouvernail qui se fait dans un contexte sanitaire bien particulier, même si la Réunion, Maurice et Mayotte, semblent mieux préservés que la Métropole face à la pandémie Covid-19. « A la Réunion nous avons 380 cas avérés pour 900 000 habitants, et 250 cas  à Maurice  pour une population de 1,3 million d'habitants. Le régime est le même que partout en France avec un confinement strict. Cette situation entraîne toutefois un regain d'activités puisque nous comptons 70 % de commandes publiques dont les 2 CHU de la Réunion, des EHPAD, des collectivités et des blanchisseries parmi nos clients. Même si nous devons rester très vigilants, nous pouvons fournir nos clients en produits et EPI grâce à une anticipation de plusieurs mois sur les stocks.  Notre approvisionnement est réalisé via la plateforme du groupement GEH auquel Starco appartient depuis de longue année.
C’est une très belle organisation d’approvisionnement  logistique qui d’ailleurs au travers de cette crise sans précédant que nous traversons tous , nous prouve tous les intérêts d’en faire partie » se félicite Régis Michel qui a pour ambition de porter sa société dans le tiercé de tête des distributeurs de la région dans les 3 ans qui viennent.

A lire également :

 

L'évolution de la situation sanitaire a contraint les organisateurs de plusieurs grands rendez-vous à reporter ces évènements.
Le salon de l'agroalimentaire CFIA Rennes, prévu initialement du 10 au 12 mars, puis reporté fin mai, aura finalement lieu du 29 septembre au 1er octobre à...Nantes ! Il en va ainsi pour tous les grands rendez-vous de l'hygiène et de la propreté qui prennent leurs quartiers au printemps. Un vrai casse-tête pour les organisateurs qui accueillent parfois des centaines d'exposants et des milliers de visiteurs professionnels. Si comme nous l'espérons la situation  sanitaire s'est améliorée, l'automne verra fleurir un nombre impressionnant de salons et congrès. Nous récapitulons pour vous les principales dates à retenir. Et d'ici là, n'hésitez pas à venir découvrir les produits et nouveautés des fabricants et distributeurs qui exposent 7/7 jours et  24/24 heures dans notre e-salon !


Les rendez-vous à ne pas manquer :

 

Le fabricant de matériels de nettoyage a transformé une de ses lignes pour fabriquer des visières de protection anti-Covid 19.
L'usine Numatic de Chard, située dans le sud-ouest de l'Angleterre -sur le même site que le siège du groupe- a diversifié sa production en mettant au point une visière de protection contre le Covid-19. Cette ligne de fabrication réalisée notamment au bénéfice de la NHS (National health service), prévoit une production de quelque 10 000 pièces par semaine. Cette production est aujourd’hui entièrement absorbée par la demande nationale, mais la direction de Numatic International France travaille également sur cette question de la protection contre ce virus. Le fabricant britannique de machines de nettoyage a, part ailleurs, créé un espace dédié sur son site internet afin de présenter cette réalisation et de partager sa fiche technique et son mode de conception afin de donner la possibilité à tout industriel de  s'en inspirer.

A lire également :