Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Le ministère du Travail recense près de 2 millions de salariés exerçant un métier du nettoyage.

Pour la Dares (Direction de l'animation et de la recherche des études et des statistiques) 8% de l'ensemble des salariés de France métropolitaine exercent un métier du nettoyage ou comportant une activité du nettoyage. Ce décompte réalisé à partir des statistiques du ministère du Travail inclus bien entendu les quelque 500 000 agents des entreprises de propreté, mais bien au-delà également. L'enquête emploi 2016 recense tris grandes catégories de salariés : les métiers du nettoyage en entreprise, les agents de service et les employés auprès des particuliers. Une catégorie qui pèse pour près de 1/3 des effectifs pris en compte par l'étude.

80% de femmes, 46% de plus de 50 ans

Les auteurs de l'enquête qui insistent sur l'importance des ces métiers du nettoyage- « plus gros pourvoyeurs de postes d'ici à 2022, et sans doute au-delà » - ont pu ainsi dresser le profil de l'agent de nettoyage. Des données qui peuvent différer de celles dont disposent les entrepreneurs du secteur, compte tenu du champ très large de l'étude ( salariés des EP, agents de services hospitaliers, gardiens d'immeubles, employés des services à la personne...).

Il n'en demeure pas moins un éclairage intéressant sur cette population importante de salariés non-qualifiés dans leur grande majorité. D'un point de vue quantitatif et statistique la Dares  note que :

  • 8 emplois sur 10 sont occupés par des femmes ;
  • 46% des salariés ont plus de 50 ans ;
  • 4% seulement des salariés sont sortis d'études depuis moins de 4 ans ;
  • 20% des salariés sont des immigrés ;
  • 90% sont exposés à au moins un risque physique ;
  • 14% travaillent moins de 15 heures par semaine ;
  • 9% suivent une formation.

Des conditions de travail difficiles

D'un point de vue plus qualitatif cette étude qui s'est appuyée sur les enquêtes conditions de travail et risques psycho-sociaux de la Dares confirme la mauvaise image et l'absence de visibilité des métiers du nettoyage. 29% des salariés du nettoyage en entreprises ont le sentiment d'être ignorés et seulement la moitié des personnes interrogées reconnaissent « apprendre des choses nouvelles » au cours de leur activité professionnelle. Lorsque sont posées les questions sur « l'utilité du travail » et « les tâches plaisantes » que peuvent procurer ces métiers les réponses divergent d'une catégorie à l'autre. Dans leur ensemble 77% des salariés du nettoyage se sentent utiles dans leur travail, contre 86% des aides à domicile et 87% des agents de services hospitaliers.  42% trouvent pour leur part qu'ils réalisent des « tâches plaisantes » contre 56% pour l'ensemble des salariés tous secteurs confondus et 44% pour les salariés non qualifiés dans leur ensemble.

 

A lire également :

147 milliards d'euros pour la propreté en 2017

18 octobre journée nationale des méties de la propreté

 

Orkin leader mondial de la lutte contre les nuisibles ouvre sa filiale en France.

Le groupe américain Orkin (14 000 collaborateurs et 2 milliards d'euros de CA) a choisi de s'installer en France. L'Hexagone devient ainsi le 61è pays à ouvrir son marché de la 3D à la société américaine basée à Atlanta et fondée en 1901. L'implantation française a été confiée à Laurent Deveau (photo DR), fondateur et dirigeant de S2N Propreté & Services et, depuis 2015, de la société  Pro Nuisibles, deux entreprises installées dans les Alpes-Maritimes. « Le projet date d'il y a un peu plus d'un an. C'est une nouvelle aventure et une opportunité que l'on ne peut pas laisser passer ! » insiste le jeune entrepreneur qui affiche déjà plus de 15 ans d'ancienneté dans l'univers de la propreté. L'entreprise de 3D initiale, qui opéraient sur le marché azuréen (commerces, hôtels, entreprises...) va désormais progresser sous les couleurs du groupe Orkin et entamer un développement national en fonction des contrats grands comptes qui seront signés.

Formés à Montréal, puis au siège à Atlanta au cours des derniers mois, le responsable français d'Orkin va bénéficier de l'expertise et de l'image du groupe américain, de l'appui de ses entomologistes, et compte bien dans les mois qui viennent embaucher une dizaine de techniciens dans sa région mais aussi en Ile-de-France. L'enjeu pour Laurent deveau est aujourd'hui de prospecter et ramener dans son portefeuille les donneurs d'ordres grands comptes – chaines hôtelières par exemple- qui font déjà appel aux services d'Orkin dans leurs autres pays d'implantation.

A lire également :

Gros coup de gueule des professionnels de la 3D

Bayer annonce des innovations majeures

 

Le groupe reprend le leader du recyclage des métaux et rachète le groupe de propreté Grupo Net.

Le groupe Derichebourg accentue sa présence en Espagne de façon très significative au travers de ses deux métiers : la propreté et le traitement des déchets. Le groupe dont le siège est à Créteil vient d'annoncer coup sur coup deux opérations majeure : la prise de participation majoritaire dans Grupo Net qui compte 3 entreprises de propreté et le rachat de Lyrsa, leader espagnol du recyclage des déchets métalliques.

Derichebourg Multiservices, déjà présent en Espagne au travers de sa filiale Selmar SA (5 000 collaborateurs), reprend Grupo Net, basé en Espagne aux Canaries et aux Baléares, qui compte 3 sociétés de nettoyage dont 2 dans le secteur des entreprises adaptées. Cet acteur important sur le marché de la propreté des services associés et des espaces verts, emploie quelque 4 000 salariés pour un chiffre d'affaires de 30 M€ en 2018.

Leader dans les déchets métalliques

Dans le domaine des déchets Derichebourg Environnement devrait -après validation des autorités espagnoles- réaliser une entrée remarquée sur le marché ibérique alors que sa présence était jusque là très limitée. En effet le groupe Lyrsa (600 salariés, 427 M€) est le leader sur l'activité de traitement des métaux avec 1 million de tonnes traitées annuellement pr ses 18 centres de recyclage (17 en Espagne, 1 au Portugal).  Dans un récent communiqué le groupe Derichebourg annonce qu'il a l’intention de financer cette acquisition avec sa trésorerie disponible et ses lignes de crédit existantes.

 

Werner & Mertz a inauguré à  Mayence la plus grande usine au monde d'emballages recyclés.

Le 10 septembre dernier, Werner & Mertz a inauguré sa nouvelle unité de production sur son site de Mayence en Allemagne. L’entreprise possède désormais la plus grande usine au monde d’emballages recyclés en partenariat avec le fabricant Alpla. Grâce au projet « Recyclat Initiative », les flacons en PET ou HDPE sont réutilisées afin de produire de nouveaux emballages d’une qualité identiques à celle des originaux. « Le plastique peut être le matériau le plus écologique qui soit, à condition de savoir le sourcer et le traiter », a affirmé Reinhard Schneider, dirigeant et propriétaire du groupe allemand. Ainsi, les emballages en PET sont composés à 100 % de plastique recyclé et les emballages en PE sont en plastique 100 % post-consommation, issus des poubelles jaunes, recyclés en recyclables. A ce jour, dans sa toute nouvelle usine, 297 millions de bouteilles de PET ont été produites à partir de plastique 100 % recyclés et remplies de détergents au logo de la grenouille verte. L’usine certifiée EMAS, a bénéficié d’un investissement de 30 millions d’euros.

A lire également :

Werner & Mertz s'associe à la clef verte

 

La société belge Christeyns a repris deux fabricants de produits de nettoyage au Royaume-Uni et en Espagne au cours des derniers mois.

Le groupe belge Christeyns (350 M€ de CA, 1000 salariés dans plus de 30 pays) qui connait une progression moyenne de 17% de son chiffre d'affaires annuel depuis 10 ans, souhaite renforcer ses positions en Europe sur le marché des produits de nettoyage et d'hygiène. Sa dernière acquisition en date, la société espagnole Dydsa (7 M€ de CA, 42 salariés), lui permet de se développer dans la péninsule ibérique, mais également d'ajouter à son catalogue une gamme innovante de produits concentrés et respectueux de l'environnement.

Il y a un peu moins d'un an c'est le britannique Clover Chemicals, basé dans le Derbyshire et fort d'une gamme de plus de 200 produits de nettoyage professionnel,  qui est tombé dans l'escarcelle du fabricant belge.  Cette gamme additionnelle pur Christeyns comprend des produits d'entretien des sols, de toilette et de soins de la peau, mais également des produits d'entretien ménager, pour surfaces dures et pour lave-vaisselle ainsi qu'une gamme d'équipements de dosage.