Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Bien communiquer et être à vos côtés dans cette période de crise inédite est essentiel.

Si le pays est confiné le prochain numéro de votre magazine Bâtiment Entretien sortira bien comme prévu début mai. En ces temps difficiles, nous continuons notre activité pour répondre à vos attentes en matière d’information, tout en préservant la santé de ses salariés. Vous êtes confrontés à des enjeux forts et des défis inédits pour votre secteur. Vous êtes en première ligne en tant qu’acteurs clés de l'hygiène et de la propreté, que vous soyez entreprise de propreté, distributeurs ou fabricants. En tant qu’éditeur de presse professionnelle, notre mission est d’être utile à nos lecteurs et annonceurs. Notre devoir est d’être à vos côtés durant cette période exceptionnelle. Bâtiment Entretien met tout en œuvre pour assurer la continuité de ses services. Organisés en télétravail, vos interlocuteurs habituels sont mobilisés pour répondre à vos demandes par e-mail et/ou téléphone portable. Face à cette situation exceptionnelle, nous travaillons avec nos équipes et nos prestataires pour continuer à diffuser nos contenus. Nous restons à votre écoute pour répondre à vos problématiques et à vos questions. Prenez soin de vous, de vos collaborateurs et de vos proches.

 

N°328 de mai-juin 2020

  • Dossier : Covid-2019 le » monde de l'hygiène et de la propreté en 1ère ligne
  • Technique : nettoyer sans eau et sans chimie
  • Equipement : distributeurs de consommables pour sanitaires

 

Retrouvez toutes les informations en temps réel sur notre page Linkedin.

 

Les organisateurs du salon Interclean Amsterdam ont annoncé le report de l'évènement qui devait se tenir du 12 au 15 mai.

La pandémie de Coronavirus a contraint les organisateurs du salon Interclean 2020, qui devait se tenir du 12 au 15 mai  à Amsterdam a reporter sa tenue au 2è semestre 2020, entre septembre et novembre. Une date devrait être communiquée dans les tout prochains jours.

Indépendamment de cette actualité, le jury des "Amsterdam Innovation Awards 2020", organisés à l'occasion du salon  a rendu un premier verdict en sélectionnant les 12 innovations qui vont concourir dans les 4 catégories de produits, machines et services. Cette édition aura été particulièrement riche en nouveautés et innovations avec le dépôts de près de 90 dossiers dont un grand nombre porteurs de réelles innovations dans le domaine du nettoyage et de l'hygiène.

Les nommés dans les 4 catégories sont les suivants :

  • Machines   

- Robot nettoyeur LeoBot de LionsBot;

- Robot aspirateur Whiz de ICE Robotics;

- Aspirateur connecté Era Pro de Sprintus;

  • Equipements, produits et solutions pour les sanitaires

- Système de récupération d'eau VacuTronic de Hermes;

- Chariot Solar System de TWT;

-  Solution de nettoyage zéro déchet de Werner & Mertz;

  • Solutions digitales de nettoyage

- Solution de management d'une flotte de machines Taski IntelliTrail Analytics de Taski, Diversey;

- Solution de gestion de flottes ToolSense IOT et ToolSense Now de Toolsense;

- Plans de nettoyage digitaux de Tork

  • Produits associés et services

- Système de batterie universelle de Kärcher;

- Unité de recyclage des emballages plastiques de Spectro;

- Module de formation à l'hygiène des mains en réalité virtuelle de Tork.

 

A lire également :

 

Prestataires, fournisseurs, distributeurs se retrouvent en 1ère ligne face à l'épidémie  qui gagne du terrain.

Equipements de protections et solutions hydroalcooliques (SHA) occupent le devant de la scène. Face à la pénurie grandissante de produits désinfectants le gouvernement a dégainé le 6 mars un décret d'encadrement des prix fixant des seuils maximum : 15 € le litre, 5€ les 300 ml, 3€ les 100 ml,  et 2€ les 50 ml. Une mesure destinée à mettre fin aux excès observés sur le marché grand public et à laquelle les professionnels – fabricants et distributeurs- semble souscrire assez largement. « Nous avons été alertés par un certain nombre de prix qui se sont envolés au détail dans les pharmacies. Nous sommes consternés par cette situation d'autant plus qu'on n'a pas bougé nos prix ! Les fabricants, que je représente, n'ont pas changé leurs tarifs », s'indigne Virginie d’Enfert, déléguée générale de l'Afise, qui représente les industriels français du secteur. « Une dizaine d'usines françaises fabriquent ces gels hydroalcooliques dont la demande a augmenté de 6 à 8 fois depuis l'arrivée en France du virus. Un de nos fabricants a produit en deux mois l'équivalent de ce qu'il avait produit l'an dernier » poursuit la responsable de l'Afise au micro de nos confrères de France-Info.

Des distributeurs sous pression

Même  son de cloche chez les distributeurs qui cherchent avant tout à éviter les ruptures auprès de leurs clients « Depuis ces dernières semaines, les équipes commerciales, techniques et logistiques des entreprises de notre groupement sont mises à rude épreuve et ne comptent pas leurs heures pour rechercher des solutions chez nos fabricants ayant des stocks notamment de SHA et approvisionner dans les meilleurs délais nos clients.

Nos fournisseurs sont pour la plupart passés en 3X8, ce qui permet de répondre partiellement à l’attente de nos clients. Toutefois nos prix restent cohérents par rapport à une situation normale » précise Stéphane Luciani, dirigeant de la société Luciani Distribuzioni et porte parole du groupe Equipage Hygiène.

En Alsace, dans le Haut-Rhin la situation est encore plus compliquée. Des professionnels sont assaillis de demandes sans pouvoir répondre à tout le monde, la mise en quarantaine décidée il y a quelques jours compliquant encore plus les choses. « Nous n'avons plus de réponse précise des fabricants français sur les délais, nous nous sommes tournés vers un industriel allemand qui a augmenté ses capacités et peut encore répondre à notre demande. Mais nous avons dû faire évoluer les conditionnements car il est très difficile de trouver des flacon et des pompes qui sont importées de Chine. Nous proposons un système de poche avec une tétine » confie un distributeur du Bas-Rhin qui surveille d'un œil inquiet les fermetures de crèches, écoles et autres lieux publics.

Les entreprises de propreté au front mais dans l'incertitude

La profession appelle régulièrement de ses vœux une plus grande visibilité des métiers de la propreté. C'est chose faite pour les entreprises de nettoyage qui sont en première ligne, dans les transports ou les lieux publics notamment. Un peu trop sous les projecteurs parfois, comme lorsqu'une équipe de télé rencontre un agent dans une rame de métro, masque sur le visage, en train de désinfecter les barres d'appui.  Pas de quoi paniquer réagit le groupe Challancin : « Il s'agit d'une prestation réalisée quotidiennement depuis plusieurs mois par des agents qui portent simplement les équipements de protection recommandés...Rien à voir avec le coronavirus ! » Si beaucoup d'entreprises de propreté sont aujourd'hui dans le feu de l'action pour répondre le mieux possible aux demandes de clients parfois angoissés, la plupart tentent déjà de mesurer l'impact économique de l'épidémie sur leur activité. Nettoyage hôtelier, prestation dans l'évènementiel, dans les écoles ou les crèches qui risquent de fermer... l'inquiétude monte chez ces professionnels dont l'activité est étroitement liée à celle de leurs clients.

A lire également :

 

Le grand rendez-vous annuel de l'industrie agroalimentaire a été reporté du 26 au 28 mai.

GL Events, organisateur du CFIA Rennes, a annoncé début mars  que son édition 2020, initialement prévue du 10 au 12 mars, est reportée aux 26, 27 et 28 mai 2020 au Parc des Expo Rennes Aéroport.

« Par mesure de précaution face à la situation sanitaire locale, il apparait que le report de l’édition 2020 du CFIA Rennes est la décision la plus raisonnable. La santé de nos 1 600 exposants, de nos partenaires et de notre public de plus de 22 000 visiteurs est notre unique priorité.  C’est une décision difficile à prendre mais les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour que cet événement se déroule en toute sérénité. Nous sommes convaincus que l’ensemble de notre communauté sera au rendez-vous du 26 au 28 mai prochains pour participer à l’événement référent de l’agroalimentaire » a précisé  l'organisateur dans un communiqué.

Par ailleurs, la première édition du forum Meet4Clean, prévue les 7 et 8 avril à Marseille a été annulée.

A lire également : 

 

Le leader de l'hospitalisation privée à choisi Sodexo pour déployer une nouvelle marque d'hospitalité dans la santé.

Suite à son appel à projet, Elsan, leader de l’hospitalisation privée en France  (25 000 collaborateurs, 6 500 médecins, 120 établissements) s'est tourné vers le groupe Sodexo pour créer Symphonia by Elsan, présentée comme la première marque d'hospitalité de santé dans l'Hexagone. « Depuis juin 2019, les équipes d’Elsan et de Sodexo travaillent main dans la main au quotidien à la polyclinique, Jean Villar située à  Bruges, à proximité de Bordeaux, pour expérimenter et ajuster ce nouveau concept. Ce pilote aura permis de faire évoluer les métiers de la restauration et du bio-nettoyage pour une proximité renforcée et une relation personnalisée avec les patients et leur entourage. Grâce à cette expérience inédite, un partenariat entre les deux groupes a été signé fin décembre 2019 dans lequel Sodexo s’est vu confier les activités externalisées de restauration, de bio-nettoyage et de gestion des lieux de vie dans 78 établissements et pour une durée de 8 ans » détaillent les responsables du groupe de santé.

Les patients ont le choix et bénéficient d’une offre de restauration variée et adaptée aux nouveaux modes de consommation, une offre qui non seulement prend en compte les recommandations de l’alimentation thérapeutique mais permet aussi de développer l’autonomie et le plaisir de manger, en permettant au patient de choisir le repas qu’il désire, au moment où il souhaite, selon ses goûts, ses contraintes et son appétit. « Avec Symphonia by Elsan, les métiers de la restauration et du bio-nettoyage ont été repensés pour une nouvelle expérience. L’équipe hôtelière complète ce dispositif en assurant le bio-nettoyage selon des protocoles rigoureux avec des technologies innovantes et des outils de mesure et d’audits pour offrir à tous sécurité, confort et bien-être » conclut les promoteurs de cette nouvelle marque.