Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Le salon de référence de l'agroalimentaire accueillera plus de 1 600 exposants à Rennes du 12 au 14 mars . Experts de la propreté et donneurs d'ordres seront au rendez-vous de ce salon dont Bâtiment Entretien est le partenaire.

Le CFIA Rennes, salon leader pour l'ensemble des industries agroalimentaires  qui aura lieu du 12 au 14 mars, va voir sa surface d'exposition augmenter de 10%. « Ce passage à  44 000 m2 va permettre la venue de nouveaux professionnels du secteur, dans différents domaines, mais également de redistribuer les emplacements en réorganisant les secteurs. Au total ce sont 200 nouveaux exposants qui seront présents à Rennes, soit quelque 1 600 au total. C'est une façon de sortir d'une certaine routine qui peut devenir dommageable et de faire grandir le CFIA en fonction du marché. Nous accueillerons ainsi plus de start-up, tout en maintenant un taux de 95% de fidélisation de la part des exposants. Un chiffre qui témoigne du très grand intérêt du salon au fil des années » se félicite Sébastien Gillet, le directeur du CFIA.

Les experts du nettoyage agroalimentaire

Comme chaque année les experts du nettoyage agroalimentaire (Atalian, GSF , Samsic, Onet ...) viendront à la rencontre de leurs clients et donneurs d'ordres pour leur présenter les dernières innovations technologiques. Un passage obligé dans un secteur d'activités qui externalise de plus en plus les prestations de nettoyage et développe des partenariats avec les entreprises de propreté.

« Pour les exposants l'intérêt d'un rendez-vous physique comme le CFIA est évident. Pour un investissement moyen de 5 000 € (la taille moyenne des stands étant de 18 m2) le professionnel pourra voir un nombre important de clients et prospects en 3 jours s'évitant ainsi des déplacements onéreux et chronophages !Nous avons accueilli quelque 20 000 visiteurs en 2018 et pensons être sur un même niveau cette année, voire même en augmentation de 10% » poursuit le directeur du CFIA.

Au cœur de la 1ère région européenne de production

Près de la moitié des professionnels qui font le déplacement à Rennes soit issu de Bretagne, Normandie et Pays-de-la-Loire,  sans oublier la présence de visiteurs venus d'autres grandes régions productrices, voire de pays actifs dans ce secteur comme la Belgique, l'Italie ou encore les pays du Maghreb. « Nous sommes également satisfait de l'évolution du profil des visiteurs et souhaitons accueillir encore plus de responsables qualité, R&D et méthodes. A ces professionnels viennent s'ajouter les DRH et spécialistes du recrutement qui trouveront cette année un espace dédié à l'animation « Work in Agro » qui aura doublé de surface ! » conclut Sébastien Gillet.

A lire également :

Dossier special CFIA 2019- Bâtiment Entretien 320 (janvier-février 2019)

Le CFIA Rennes bat tous les records

Bâtiment Entretien partenaire du CFIA 2018

 

Romainville (93) vient de lancer un appel d'offres pour l'ensemble des prestations de nettoiement et de propreté urbaine. Montant du marché : 1,8 M€.

 

La commune de Romainville (Seine-Saint-Denis) situé dans la petite couronne parisienne vient de lancer un appel d'offres pour l'ensemble des prestations de propreté urbaine : lavage, balayage mécanique, le soufflage des trottoirs et voies, balayage manuel des trottoirs et caniveaux, ramassage des feuilles, ramassage des déjections canines, déneigement, nettoyage des places et halles des marchés alimentaires. Ce marché qui sera conclut pour une année (renouvelable 3 fois) est estimé à 1,8 M€ HT par la collectivité (montant alloué pour 2018), avec un maximum fixé à 2,2 M€.

Romainville, qui compte plus de 26 000 habitants, fait partie de la collectivité Est-Ensemble qui gère notamment la collecte des ordures ménagères. La voirie est constituée de plus de 30 km de rues à entretenir. La limite de dépôt des candidatures est fixées au 15 mars .

A lire également : Romainville inaugure la collecte pneumatique de déchets

 

L'enquête réalisée par la SNCF en juillet et septembre 2018 auprés des usagers de 122 gares a classé la gare de Monaco en tête, devant Meuse TGV et Belford-Montbélliard.

Propreté, sureté, informations, commerces, les usagers de 122 gares françaises on été appelés à se prononcer sur 5 critères avec en tête, la propreté. Le palmarès de tête, toutes écatgories confondues est quelque peu inattendu, mais pas surprenant : Monaco, Meuse TGV et Belford-Montbélliard. Trois gares qui sont récentes et assez peu fréquentées, notamment pour la gare (très) surdimensionnée de Monaco qui joue un rôle de vitrine pour la Principauté.

Côté propreté générale  les gares de Nice-Riquier, Gare du Nord à Paris et Bourges pointent en queue du peloton. La propreté des toilettes étant quant à elle pointée du doigt à Aix-Ville, Nice-Riquier et Arras, les trois gares les plus mal notées par les usagers lors de cette dernière vague d'enquête. Le score final est de respectivement de 3,35/10, 3,38/10 et 4?40/10 alors que la moyenne des 122 gares auditées est de 7,04 !

En ce qui concerne l'indice de satisfaction générale c'est sans trop de surprise la gare de Rennes, en plein chaos pour cause de rénovation, qui enregistre la plus mauvaise note (5,96/10 contre 7,48/10 en moyenne). La gare « fantôme » de Montpellier Sud de France et celles de Paris Gare du Nord et Nice-Riquier ferment également ce peloton.

 

La société R2MS,  offre désormais la possibilité aux entreprises de propreté de commander en ligne les pièces et accessoires à remplacer, toutes marques confondues.

« Nous avons repris l'entreprise en 2017 à Yves Pedimina qui l'avait créée en 2006, mais évolue évolue dans le secteur des machines de nettoyage depuis 40 ans ! Il continue d'ailleurs de nous accompagner aujourd'hui.... Avec mon associé, Damien Rivoire, nous avons souhaité faire de R2MS la première plateforme en ligne de vente de pièces détachées pour les entreprise de propreté. La société réalisait 80% de son chiffres d'affaires avec le SAV e 20% avec la vente de pièces, nous allons inverser ce rapport » projette Jean-Philippe Chenu.

Plusieurs dizaines de milliers de références

Un défi en bonne voie d'être relevé si on en croit les chiffres et les évolutions engagées par les deux jeunes entrepreneurs. De 450 k€ en 2017, le chiffre d'affaires a progressé à 600 k€ en 2018 et devrait avoisiner les 850 k€ cette année. En ce qui concerne l'activité le plan de marche et les objectifs sont tout aussi clairs. « Nous travaillons avec 54 marques de machines et disposons de 16 000 références, ce qui est beaucoup et peu à la fois si on considère le nombre de pièces par fabricants. Mais ce chiffre augmente chaque jour et nous permet d'offrir à nos clients, entreprises de propreté notamment, un site de vente en ligne qui compte plusieurs milliers de  pièces et leur photo, c'est complètement nouveau dans le métier. Nous travaillons en étroite collaboration avec les fabricants, jouons la transparence totale sur les prix, et constituons pour un eux un relais de vente supplémentaire» complète Damien Rivoire.

Les entreprises de propreté constituent leur principale cible de clientèle, en particulier les PME qui réalisent entre 1 et 15 millions d'euros de CA et souhaitent optimiser la maintenance de leur parc de machines. A l'instar des sites spécialisés dans la vente de pièces détachées de voitures,  R2MS veut s'imposer comme l'interlocuteur privilégié dans le secteur du B to B. Au nombre croissant de références vient s'ajouter une logistique sans faille qui offre la possibilité d'être livré partout en France dans les 24 heures.

Photo (de gauche à droite) : Jean-Phillipe Chenu, Yves Pedimina, Damien Rivoire.

 

Diversey a lancé sa plate-forme de formation en ligne Hygiene Academy pour les professionnels de l'alimentation et des boissons.

Profitant de son expérience en tant que leader mondial des solutions d’hygiène pour la sécurité alimentaire, Diversey vient de mettre en ligne une plateforme de cours dans le cadre de son « Hygiene Academy ». Les modules de cours sont regroupés sous quatre rubriques principales : les « essentiels » consacrés aux principes de base de l’hygiène, les cours « d'applications », les  « processus » permettent aux participants d'accéder à un niveau avancé dédié aux meilleures pratiques à l'échelle du site, et les cours sur les microbes et germes.

Les cours, disponibles en huit langues (anglais, allemand, français, italien, néerlandais, polonais, grec, espagnol et portugais brésilien), en plus d’augmenter la portée mondiale de la formation, aident les clients qui emploient une main-d’œuvre internationale. Par ailleurs, la  flexibilité intégrée permet aux utilisateurs d'entreprise de gérer et de déployer leurs propres cours de formation à partir de la même plate-forme. Les acheteurs ont également la possibilité de personnaliser l’interface avec leur propre marque.

 

A lire également : Diversey annonce une hausse de prix de 5% en Europe