Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

La reprise progressive de la vie économique et la réouverture des écoles constituent un enjeu majeur pour les entreprises de propreté.
Le 17 mars beaucoup de sites ont fermé, notre chiffre d'affaires a été divisé par deux du jour au lendemain. Nous avons l'habitude de râler, mais cela a été un soulagement de pouvoir profiter du soutien rapide de l'Etat, notamment avec la mise en place du chômage partiel et le report des charges. Je note aussi que nos clients, privés comme publics ont tous joué le jeu. Malgré la fermeture de sites nous avons pu facturer 100% des forfaits mensuels en mars. Nous ferons bien entendu sur les prestations à venir en fonction des annulations » constate Jean-Baptiste Clec'h, directeur général de Koala Propreté.
Un constat partagé par Mohamed tandert, président du groupe T2MC qui se félicite de l'attitude de ses clients qui ont permis de donner une véritable bouffée d'oxygène en continuant d'honorer leurs factures. 
Le casse-tête de l'organisation
La perspective immédiate du déconfinement représente aujourd'hui un vrai défi pour les donneurs d'ordres (et leurs salariés) mais également pour leur prestataires, l'hygiène étant devenue un pré-requis pour la reprise d'activité. La société francilienne Koala Propreté, qui a repris en juin 2019 les prestations de nettoyage de la ville de Meudon vient d'assurer le nettoyage et la désinfection des 30 écoles de la ville et doit accompagner la collectivité dans un suivi quotidien de l'hygiène. « Au-delà du cas particulier des écoles nous avons souhaité anticiper le plus possible les réouvertures et accompagner nos clients. Certains souhaitent une désinfection  de leurs locaux, mais cela n'est pas toujours nécessaire, un nettoyage rigoureux peut suffire si le site est fermé depuis plusieurs semaines. Il faut que les solutions que nous proposons soient financièrement acceptables et surtout garantissent une reprise en toute sécurité » argumente Jean-Baptiste Clec'h.

Fournir des solutions pérennes

Au-delà des critiques -parfois justifiées- sur la complexité voire l'absurdité de certaines mesures sanitaires imposées aux écoles ou au entreprises, l'heure est à l'adaptation des protocoles et des organisations. « Des entreprises ou des collectivités nous demandent de mettre en place du personnel en régie, de revoir nos protocoles. Nous avons du doubler nos effectifs au sein d'une usine automobile en passant de 20 à 40 agents. Deux éléments sont essentiels pour réussir cette reprise : la formation et la traçabilité qui est devient un pré-requis pour nos clients » complète le dirigeant de T2MC.

La demande des clients portent également sur la fourniture de solutions de la lavage et de désinfection des mains (distributeurs de gels hydro-alcooliques, remplacement des essuie-mains textile par du papier...). Des habitudes qui devraient s'installer durablement dans les entreprises et qui ouvrent le champ  aux prestataires de propreté. « Nous sentons une vraie reconnaissance. Nos clients et leurs salariés nous voient différemment, à nous de démontrer que nous sommes pros,  en leur conseillant par exemple de reconsidérer le lavage des mains qui doit être la règle avant d'avoir recours aux solutions hydro-alcooliques par exemple. De même cette nouvelle approche doit nous permettre d'installer chaque fois que cela sera possible le travail en journée. Nos clients ont envie de nous voir ! » conclut le dirigeant de Koala Propreté.Photo Comac


A lire également : 

 

La société de nettoyage 100% écologique et durable vient de nouer un partenariat avec le leader mondial de l'hébergement, Airbnb.

Airbnb a choisi de s'associer  à l’entreprise de nettoyage durable Ekoklean pour apporter à la communauté d’hôtes et de voyageurs en Belgique et en France des services professionnels de nettoyage et de désinfection de leur logement. Cette collaboration avec Ekoklean contribuera à la mise en place opérationnelle en France du protocole global d’hygiène et de propreté développé par Airbnb en partenariat avec les principaux experts en matière d’hospitalité et d’hygiène médicale, Ecolab notamment. Dans les prochaines semaines, Airbnb et Ekoklean lanceront une série de fonctionnalités et de services de nettoyage et de désinfection des logements de niveau professionnel à leurs voyageurs dès cet été : Le programme « Ekoklean on demand », lancé d'ici juillet prochain,  sera effectué par ses équipes de professionnels, disponible pour les hôtes partout en France, offrant de nouvelles opportunités d'emploi au niveau national. Les hôtes disposeront de contenus pédagogiques pour les aider à mettre en oeuvre des processus de nettoyage et de désinfection adaptés dans leur logement. 
Des kits à destination des hôtes
Des kits de nettoyage et de désinfection, valables un mois,  contenant des équipements de protection individuels écologiques et des produits désinfectants approuvés pour un usage médical seront conçus et proposés par Ekoklean aux hôtes français. « Dans cette crise du Covid-19, les équipes d’Ekoklean sont mobilisées à 100% pour accompagner les entreprises dans leurs responsabilités en termes de standards d’hygiène afin de protéger leurs collaborateurs et leurs clients, et dans le mise en place des conditions de sécurité sanitaire nécessaires à la réouverture prochaine des sites d’accueil du public. 
Cette crise souligne également le caractère essentiel des engagements environnementaux et sociaux des entreprises, qui sont au cœur du projet d’Ekoklean, premier expert en nettoyage durable et écologique, socialement engagé à travers son approche RH innovante qui vise à établir des standards fermes sur les conditions du travail. Cette nouvelle plateforme de nettoyage devrait aussi faciliter l’accès et le retour à l’emploi des plus fragilisés, notamment par cette crise » se félicite Chrystèle Gimaret, fondatrice et dirigeante d'Ekoklean.

A lire également :

 

Reporté au mois de novembre le salon Interclean organise tout de même un salon virtuel du 12 au 15 mai.

Reportée du 3 au 6 novembre 2020, l'édition 2020 du salon Interclean, se tiendra quand même aux dates prévues initialement grâce à prévue du 12 au 15 mai grâce à internet et aux outils numériques. Quatre grands thèmes seront proposés à tout les professionnels qui se seront inscrits (gratuitement) pour participer à cet événement qui constitue une grande première dans l'histoire du salon d'Amsterdam. Révélation des prix de l'innovation, conférences, présentations de machines et produits, master classes, le programme proposé reprendra le déroulé prévu initialement par les organisateurs. Pour assister à tout ou partie de ces sessions en ligne il suffit de s'inscrire directement sur le site du salon.

Le programme est le suivant :

  • Mardi 12 mai de 11 h à 12 h 25 révélation des prix de l'innovation par catégorie avec interview en direct des vainqueurs
  • Mercredi 13 mai de 11 h à 12 h 05 conférence sur le bio-nettoyage à l'heure du coronavirus et point sur la pandémie avec le Pr Didier Pittet, professeur d'épidémiologie aux hôpitaux universitaires de Genève, le Pr Pierre Parneix, spécialiste en santé publique et en hygiène hospitalière, et Alexandra Peters, membre du programme de l'OMS sur le contrôle des infections
  • Jeudi 14 mai de 11 h à 11 h 30 impact du Covid-19 conférence sur l'industrie de la blanchisserie par Leon Winnekes, secrétaire général du Cinet, de 11 h 30 à 12 h conférence sur le développement du neuro-marketing dans le FM à l'heure du Covid-19 par Josefien Ten Have, consultante chez Consumatics.
  • Vendredi 15 mai de 11 h à 11 h 40 présentation de l'édition 2020 d'Interclean par Robert Stelling et Marjolijn Van Loon et présentations de produits et matériels en avant-première.

A lire également :



 

En un mois le fabricant français a recruté 250 personnes pour produire 6 millions de bouteilles de gel par mois.
MP hygiene, qui dispose déjà d'un outil de production innovant et de très grande capacité pour produire de la ouate d'essuyage, mais également une gamme complète pour l'hygiène des mains a créé de toute pièce un atelier dédié à la fabrication de gel hydroalcoolique. Entamée le 1 mars, la construction de cette nouvelle unité a été en mesure d'entrer en production dès le 1er avril. Sur les  3 000 m2 affectés à la fabrication du Sanitizer, 250 salariés ont été recrutés sur ce projet. Le fabricant français qui souhaite ainsi répondre à une demande grandissante de la part des professionnels de la santé, mais également de tous les acteurs de l'hygiène et de la désinfection est en mesure d'assurer une production annuelle de 6 millions de flacons ( 2 millions de flacons de 500 ml, et 4 millions de flacons de 100 ml), soit 60 000 litres/jour. «  La mission a été de proposer un gel hydroalcoolique en masse, tout en assurant un produit de qualité et des conditions de production optimales. Sanitizer est l’arme indispensable pour prévenir les risques de contamination et combattre efficacement le virus » résume l'industriel.


A lire également :

 

Les salaires de 2020 bénéficient  d'une revalorisation minimale de 1,4% depuis le 1er mai.
L'arrêté publié au Journal officiel le 7 avril dernier valide l'entrée en vigueur de la grille de salaires 2020 pour les entreprises de propreté. La grille des salaires « 2 » prévoit une revalorisation de + 1,4 % pour  l’AS1 A, soit 10,44 € au lieu de 10,30 € actuellement. Ces salaires sont des minima conventionnels auxquels aucune rémunération ne peut être inférieure.

A lire également :