Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Entreprises de propreté. RH : quelles changements en 2021 ?


Publié le 6 janv. 2021 17:08:51

 

Au-delà de mesures spécifiques Covid-19, qui seront prolongées de nouvelles dispositions vont s'appliquer aux chefs d'entreprises.

Revalorisation des salaires

Alors que les partenaires sociaux de la branche Propreté ont signé à l'automne dernier un accord de revalorisation des salaires conventionnels (+ 1,1% ou +1,15% pour les AS 1A, en fonction de la date de parution du décret au JO) le Gouvernement annoncé une revalorisation à minima du Smic à un peu moins de 1%, soit un salaire brut mensuel de
1 554,58 € (+ 15 €).

Fin de la « Prime Macron »

Le dispositif, créé exceptionnellement fin 2018 après le mouvement des gilets jaunes, et reconduit en 2020, ne sera pas renouvelée en 2021. Pour mémoire les entreprises pouvaient ainsi verser une prime de 1 000 euros ( 2000 € si elles sont dotées d’un accord d’intéressement) à leurs salariés.

Doublement du congé paternité

À compter du 1er juillet 2021, la durée du congé paternité sera doublée pour passer de 14 jours (11 jours+ 3 jours de congé de naissance) à 28 jours.  Il se décomposera en trois jours de congé de naissance qui seront indemnisés par l’employeur et 25 jours de congé paternité qui seront indemnisés par la Sécurité sociale (32 jours en cas de naissance multiple). Sur ces 28 jours de congé, les jeunes pères auront l’obligation d’en prendre 7 immédiatement après la naissance de l’enfant. La seconde période du congé, de 21 jours, pourra être prise soit dans la foulée des sept jours obligatoires, soit ultérieurement, dans un délai qui doit encore être déterminé par décret. Ces trois semaines seront par ailleurs fractionnables. Mais là encore, l’exécutif doit préciser les modalités de la mesure.

Aides à l'emploi des jeunes

Compte tenu de la situation sanitaire qui devrait rester difficile au cours des mois à venir, le ministère du Travail a annoncé la prolongation des aides pour l'emploi des jeunes de l'opération "un jeune, une solution", au delà de fin janvier. Ainsi, une prime de 4 000 /an est prévue pour l'embauche, en CDD de plus de trois mois ou en CDI d'un jeune de moins de 26 ans et des aides de 5 000 € ou 8 000 € continueront d'être accessibles pour un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Activité partielle

Par ailleurs la Fep confirme que les activités de « nettoyage courant des bâtiments » et « autres activités de nettoyage des bâtiments et nettoyage industriel » ont été intégrées dans la liste des secteurs connexes permettant de bénéficier de l’activité partielle à taux majoré (si perte d’au moins 80 % du chiffre d’affaires) et d’exonérations de charges et d’aide au paiement des cotisations Urssaf, sous conditions.

Baisse de l'IS

En 2021, le taux de l'IS passera ainsi à 26,5 % ( contre 28% en 2020) pour les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 250 millions d'euros et à 27,5 % (contre 31% en 2020)  pour les grandes entreprises (CA égal ou supérieur à 250 M€)).

En 2022, l'objectif est que toutes les sociétés paient un taux de 25 %.

A lire également :

Revalorisation des salaires et de la prime annuelle

Rémunérations, cotisations, quoi de neuf en 2020?

Revalorisation des salaires à compter du 1er mai

 

Partager l'article