Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Publi Information

Services, l'autre enjeu de l'innovation pour Kärcher !


Publié le 6 janv. 2021 17:09:00

 

Connue pour ses nombreuses innovations, la société familiale Kärcher a entamé, depuis quelques années, une mutation qu’elle accélère dans son plan stratégique 2020-2025. Il s’agit de rechercher l’excellence dans le service à la clientèle. L’innovation ne passe plus seulement par le seul produit mais par le service. La digitalisation est au coeur de ce projet bien sûr, mais elle ne saurait s'exprimer pleinement sans une dimension humaine qui a donné toute sa mesure au cours des mois écoulés.

Lire l'article complet

 

Au-delà de mesures spécifiques Covid-19, qui seront prolongées de nouvelles dispositions vont s'appliquer aux chefs d'entreprises.

Revalorisation des salaires

Alors que les partenaires sociaux de la branche Propreté ont signé à l'automne dernier un accord de revalorisation des salaires conventionnels (+ 1,1% ou +1,15% pour les AS 1A, en fonction de la date de parution du décret au JO) le Gouvernement annoncé une revalorisation à minima du Smic à un peu moins de 1%, soit un salaire brut mensuel de
1 554,58 € (+ 15 €).

Fin de la « Prime Macron »

Le dispositif, créé exceptionnellement fin 2018 après le mouvement des gilets jaunes, et reconduit en 2020, ne sera pas renouvelée en 2021. Pour mémoire les entreprises pouvaient ainsi verser une prime de 1 000 euros ( 2000 € si elles sont dotées d’un accord d’intéressement) à leurs salariés.

Doublement du congé paternité

À compter du 1er juillet 2021, la durée du congé paternité sera doublée pour passer de 14 jours (11 jours+ 3 jours de congé de naissance) à 28 jours.  Il se décomposera en trois jours de congé de naissance qui seront indemnisés par l’employeur et 25 jours de congé paternité qui seront indemnisés par la Sécurité sociale (32 jours en cas de naissance multiple). Sur ces 28 jours de congé, les jeunes pères auront l’obligation d’en prendre 7 immédiatement après la naissance de l’enfant. La seconde période du congé, de 21 jours, pourra être prise soit dans la foulée des sept jours obligatoires, soit ultérieurement, dans un délai qui doit encore être déterminé par décret. Ces trois semaines seront par ailleurs fractionnables. Mais là encore, l’exécutif doit préciser les modalités de la mesure.

Aides à l'emploi des jeunes

Compte tenu de la situation sanitaire qui devrait rester difficile au cours des mois à venir, le ministère du Travail a annoncé la prolongation des aides pour l'emploi des jeunes de l'opération "un jeune, une solution", au delà de fin janvier. Ainsi, une prime de 4 000 /an est prévue pour l'embauche, en CDD de plus de trois mois ou en CDI d'un jeune de moins de 26 ans et des aides de 5 000 € ou 8 000 € continueront d'être accessibles pour un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Activité partielle

Par ailleurs la Fep confirme que les activités de « nettoyage courant des bâtiments » et « autres activités de nettoyage des bâtiments et nettoyage industriel » ont été intégrées dans la liste des secteurs connexes permettant de bénéficier de l’activité partielle à taux majoré (si perte d’au moins 80 % du chiffre d’affaires) et d’exonérations de charges et d’aide au paiement des cotisations Urssaf, sous conditions.

Baisse de l'IS

En 2021, le taux de l'IS passera ainsi à 26,5 % ( contre 28% en 2020) pour les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 250 millions d'euros et à 27,5 % (contre 31% en 2020)  pour les grandes entreprises (CA égal ou supérieur à 250 M€)).

En 2022, l'objectif est que toutes les sociétés paient un taux de 25 %.

A lire également :

Revalorisation des salaires et de la prime annuelle

Rémunérations, cotisations, quoi de neuf en 2020?

Revalorisation des salaires à compter du 1er mai

 

Paredes a été choisi par Argedis, filiale du Groupe Total, pour équiper en solutions d’hygiène et d’entretien les 180 stations-service Total qu’elle opère en France. Plusieurs mois de travail collaboratif ont permis à l'ETI lyonnaise Paredes d’apporter une réponse sur-mesure et modulable au cahier des charges rigoureux d’Argedis. Si, historiquement, les stations-service vendaient jusqu’alors les mouchoirs en papier distribués par Paredes, c’est désormais la totalité des fournitures hygiène et entretien qui viennent s’intégrer au contrat de distribution. Celles-ci se déclinent sous différents lots parfaitement adaptés au respect des mesures sanitaires COVID 19 :

  • Papier (papier toilette, bobine « piste », essuie-mains ; serviettes, etc.) ;
  • Savon (lotion lavante douce et hypoallergénique pour les clients, solution désinfectante dédiée au personnel, etc.) ;
  • Gants (jetables de ménage et de préparation, gants de ménage réutilisables, etc.)
  • Droguerie et petit matériel (éponges boule inox, lavettes, sable absorbant, etc.)

Le contrat intègre également la fourniture de distributeurs de solutions lavantes, dont une partie a été personnalisée aux couleurs de Total. Globalement, le contrat signé entre Total Argedis et Paredes inclut une cinquantaine de références.

« Argedis est exemplaire en matière de RSE et intègre l’économie circulaire dans les achats de l’entreprise. Il était donc légitime que l’entreprise se tourne vers un modèle industriel agile, réactif et propre tel que Paredes. Car au-delà de la fabrication française (plus de 80 % des solutions fournies sont fabriquées sur le site de Paredes) et du référencement Ecolabel des produits, Argedis a été séduit par le processus de fabrication peu consommateur de ressources et la ouate recyclable utilisée dans grands nombres des fournitures. En produisant et transformant sa ouate, Paredes s’inscrit dans un cercle vertueux de fabrication et de consommation de papier écologiquement responsable » se félicitent les repsonsables du groupe lyonnais.

A lire également :

 

L'arrivée de Ko Takigawa à la tête de Saraya Europe marque la volonté du groupe japonais de monter en puissance avec une offre à haut standard de qualité.

3 ans après la reprise du site de production  de Velaines (Meuse) sous la direction de Richard Clutier, le fabricant japonais Saraya, référence incontournable en matière d'hygiène et de désinfection vient de nommer Ko Takigawa à la direction générale de Saraya Europe. Pour ce Japonais francophile, qui a déjà vécu 7 ans en France, l'objectif est de développer significativement la présence de Saraya en Europe et notamment en France, depuis le site de production de Velaines. Le groupe japonais qui développe et commercialise notamment des produits de désinfection des mains répondant à des standards d'efficacité et de qualité très rigoureux dispose d'un outil industriel capable de produire 70 000 tonnes de détergents et désinfectants. « Avec un investissement de quelques millions d'euros nous pouvons augmenter la capacité de plusieurs dizaines de tonnes par an et utiliser une réserve foncière de 3 ha » note Richard Clutier.

« Notre culture est de partager les bonnes pratiques au-delà de la seule vente de nos produits en formant les utilisateurs professionnels notamment. Nous voulons construire une entreprise de culture européenne, avec une taille significative avec notre approche japonaise de l'hygiène ! » ambitionne Ko Takigawa.

A lire également :

 

La centrale d'achats publics Ugap est en cours de renouvellement de ses marchés de produits d'hygiène et d'entretien.

L'Union des groupements d'achats publics (Ugap) qui compte parmi ses principaux clients l'Etat (41%), les collectivités territoriales (36%), les établissements hospitaliers (17%) et le secteur social (6%), vient de lancer un appel d'offres sur la distribution des produits d'hygiène et de d'entretien. Le montant de ce marché qui sera conclu pour 4 ans maximum (36 mois + 2 fois 6 mois renouvelables) est d'une valeur estimée HT de 50 millions d'euros et s'adresse plus particulièrement  aux distributeurs de produits d'hygiène et d'entretien.Les entreprises candidates doivent présenter un chiffre d'affaires moyen minimal de 19,9 M€ sur 3 ans.La date limite de dépôt du dossier est fixé au 8 janvier 2021.

La centrale d'achat public lance également un appel d'offres pour un marché d'une valeur estimée HT de 155,6 M€ portant sur des équipements d'entretien et de nettoyage de la voirie : aspirateurs de voiries, tondeuses autoportées, robot radiocommandé, tracteurs, engin porte-outils, remorques, laveuse, options, équipements et exécution de prestations annexes. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 15 janvier 2021.

Enfin, un dernier appel d'offres porte quant à lui sur la «distribution de vêtements professionnels et d'EPI avec visibilité des stocks en ligne et prestations annexes » pour une valeur estimée HT de 60 M€. Pour ce dernier mar'ché le dépôt limite des candidatures est fixé au 4 janvier 2021.

A lire également :