Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Recyclage des déchets

Record 2016, 100 M de tonnes de déchets collectés !


Publié le 25 oct. 2017 14:30:46

 

Le bilan annuel de la filière de recyclage des déchets (Federec) témoigne d'une forte dynamique de développement : plus de 100 millions de tonnes collectées pour 8,1 milliards d'euros de CA.

L'observatoire statistique de Federec (Fédération des entreprises du recyclage) enregistre cette année un record symbolique, le passage de la barre des 100 millions de tonnes de déchets collectées et recycles en 2016, soit une hausse de 2,2%. Cette progression qui a bénéficié à l'ensemble des filières, s'explique notamment par la mise en place de mesures règlementaires comme le « décret 5 flux » - qui impose un pré-tri aux entreprises- ou l'extension des consignes de tri pour les plastiques. D'un point de vue économique la profession évalue à 8,1 milliards d'euros le chiffre d'affaires global des entreprises de recyclage, soit une baisse par rapport à celui de l'année 2015 qui était de 8,3 milliards d'euros (déjà en baisse de 6,6% par rapport à 2014). Un léger recul que Federec explique par une baisse du coût des matières premières, tandis que le nombre d'établissements diminuait, notamment dans le « Grand Nord-Ouest».

Un enjeu pour les entreprises de propreté
Il n'en demeure pas moins que 2016 marque une reprise d'activité et une dynamique qui devrait se poursuivre et s'amplifier. Le secteur du recyclage, au travers de ses 1250 entreprises, investit de façon importante dans les outils industriels (450 millions d'euros), mais enregistre également une hausse régulière de ses effectifs avec près de
27 000 emplois direct (+2,5%) dont 87% de CDI. L'avenir qui se dessine, plutôt favorable dépend aujourd'hui de plusieurs facteurs en amont comme en aval du recyclage. L'enjeu porte d'abord sur l'efficacité de la collecte et la qualité du tri au niveau des entreprises comme des collectivités. Une opportunité pour les entreprise de propreté notamment, dont le rôle est de plus en plus important dans la filière au travers d'une offre élargie de services et d'accompagnement de leurs donneurs d'ordres.

Fermeture du marché chinois
Les professionnels du recyclage doivent également prendre en compte la mesure du défi industriel et technologique qui s'impose : automatisation des centres de tri, innovations technologiques en matière de recyclage des plastiques... Sans oublier la dimension économique qui pèse aujourd'hui sur certaines filières, celle des plastiques notamment, avec une fermeture du marché chinois et une baisse du prix des matières premières qui conduit mécaniquement à une plus forte demande en plastiques vierges.

Optimisme prudent
Le président de Federec reste toutefois confiant en l'avenir : " Il y a pas mal de pistes de réflexion intéressantes et les perspectives pour 2017 sont encourageantes, mais restons vigilants, le blocus mis en place par la Chine, couplé à un coût faible des matières premières fossiles, pourraient fortement influer sur la tendance positive du moment et retarder l'atteinte des objectifs fixés à savoir : recycler 100% du plastique et diviser par deux les déchets mis en décharge. N'oublions pas ce vieil adage : l'union fait la force ! "

Le BTP représente 39% des déchets en tonnage
Avec plus de 39% du tonnage global des déchets recyclés en France en 2016 le secteur du BTP demeure la 1ère filière, devant les déchets organiques (30,3%), la ferraille (12%) et les papiers-cartons (7,15%). Les plastiques, quant à eux pèse pour un peu moins de 1% des tonnages collectés, mais constituent un enjeu écologique et technologique important.
En valeur, le traitement des métaux non ferreux (2,7 milliards d'euros) représente 1/3 du chiffre d'affaires du secteur, devant les ferrailles ( 2,1 milliards) et le BTP (1,7 milliard).

A lire également : Ecosystème et Recylum donnent naissance à ESR  

 

Partager l'article