Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Santé et sécurité au travail

La CNAMTS aide financièrement les entreprises de propreté


Publié le 25 juin 2015 01:13:00

 

Qu’il s’agisse d’investir dans un chariot motorisé ou dans un matériel plus ergonomique pour réduire les risques de pénibilité ou la fréquence des TMS, la CNAMTS propose, jusqu’en juin 2016, un système d’aide au financement qui peut prendre en charge jusqu’à 70% du montant de l’investissement.

 La convention a été signée en juin 2012 par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et par la FEP. Cependant, il semblerait, comme le regrette certains de ses acteurs sur le terrain, que cette possibilité offerte aux PME de la propreté de se voir financer jusqu’à 70% des matériels et équipements améliorant le confort et la sécurité des agents soit encore trop méconnue. Relayée par la FEP cette action de prévention, comme il en existe dans le secteur du BTP par exemple, offre une réelle possibilité d’amélioration des conditions de travail aux entreprises de propreté. « Nous devons passer à la vitesse supérieure dans la présentation de ce dispositif qui prendra fin en juin 2016, dans moins d’un an. L’opportunité est bien réelle et il faut surtout expliquer aux entrepreneurs que leurs projets d’investissements, ouvrant droit à une aide, doivent être envisagés et présentés le plus en amont possible » insiste Christophe Ballue représentant la Cramif (Ile-de-France). Le principe est simple : toute entreprise du secteur de la propreté et des services associés dont l’établissement compte  200 salariés et moins (en ETP) peut signer avec sa caisse régionale d’assurance maladie un contrat de prévention ayant pour objectif la réduction des risques professionnels en agissant le plus en amont possible au travers notamment de son organisation, de ses moyens et conditions de travail. C’est dans ce cadre là, et afin de réduire la fréquence et la gravité des accidents du travail et maladies professionnelles, que la caisse régionale de l’assurance maladie pourra notamment participer à hauteur de 15% à 70% au financement de différents types de matériels ou équipements. « Il peut aussi bien s’agir de chariots de ménage motorisés, plus adaptés à la situation de travail rencontrée, de systèmes de nettoyage vapeur ou à l’eau pure, de tablettes tactiles de gestion de l'activité, de tracteurs électriques pour containers à ordures, ou de tout autre matériel ayant un caractère innovant et une réelle incidence sur la pénibilité et les TMS, encore trop présentes au sein des entreprises de propreté » poursuit Christophe Ballue qui a déjà accompagné ce type d’action avec succès auprès des professionnels de l’hôtellerie.
La CNAMTS insiste pour que dans chaque région les entreprises de propreté intéressées puissent se manifester le plus en amont possible pour faciliter la constitution du dossier de financement, aider éventuellement dans le choix des solutions, et permettre une mise à disposition plus rapide des équipements ou solutions sélectionnées. La liste complète des 15 CARSAT, 4 CGSS et de la CRAMIF sont directement disponibles au travers du lien suivant : http://www.inrs.fr/inrs/reseau-assurance-maladie.html

 

Partager l'article