Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Entreprises de propreté. Arc-en-Ciel reprend PEI et rentre dans le TOP 10 !


Publié le 29 janv. 2020 17:39:00

 

Le groupe de propreté T2MC a finalisé début janvier la reprise de la société PEI et affiche un chiffre d'affaires de 110 M€.

Avec le rachat -effectif depuis le 6 janvier 2020- de la société de nettoyage PEI, le groupe T2MC (Arc-en-Ciel et Nickel) rejoint le Top 10 des entreprises de propreté, gagne une implantation nationale et une expertise sur l'ensemble des secteurs d'activités. « Arc-en-Ciel est une entreprise relativement jeune que nous avons créée en 2007 et qui intervient majoritairement auprès de clients publics, dans le secteur des collectivités, des transports ou encore de la santé. Le rachat de PEI permettra à notre groupe d'être aux cotés de donneurs d'ordres privés, et en particulier de grands comptes nationaux, tous secteurs d'activités confondus. Nous avons connus une croissance très soutenue avec Arc-en-Ciel et Nickel, mais la reprise de PEI va nous donner une autre dimension, en faisant progresser le chiffre d'affaires de 78 M d'€ à près de 110 M € » se félicite Mohamed Tandert, fondateur et président de T2MC (sur la photo en compagnie de Célia Marques, associée et Dg du groupe).

Un ancrage régional solide et diversifié

L'entreprise, qui pointait à la 15è place de notre palmarès 2020 des entreprises de propreté, rentre désormais dans le Top 10, dans le sillage d'ISOR, mais également de Challancin. En termes d'effectifs la progression est aussi très significative puisque la nouvelle entité va compter quelque 9 000 salariés ( 3 800 avant le rachat de PEI). D'abord présent en Ile-de-France, Arc-en-Ciel a développé un maillage national plus fourni (Rhône-Alpes, Normandie, Bourgogne, Centre, Nord). L'arrivée de PEI va confirmer cette dimension nationale grâce à un ancrage solide et diversifié dans toutes les régions au travers de 16 agences. « Nous étions présents sur les grandes métropoles, mais avec des trous qui sont désormais comblés. PEI bénéficient par ailleurs d'une très bonne image, et travaille avec des clients nationaux dans l'industrie, comme Renault, où encore de grands réseaux dans le domaine de la banque, de l'automobile ou de l'hôtellerie.  Arc-en-ciel, pour sa part continuera à développer son portefeuille dans le secteur public, et notamment dans l'univers de la santé. Nous sommes déjà présents dans une douzaine d'hôpitaux parisiens » conclut Mohamed Tandert.

A lire également :

 

Partager l'article