Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Traitement et valorisation des déchets. 2018, un millésime compliqué pour les recycleurs


Publié le 6 nov. 2019 21:09:00

 

Les chiffres annuels de Federec confirme une bonne tenue de l'activité en 2018, mais anticipent turbulences et disparités pour  les prochains exercices.
Comme chaque année à pareille époque les professionnels du recyclages, toutes filières confondues et réunis au sein de Federec – La fédération des entreprises de recyclage -  ont dressé le bilan de leurs activités pour 2018 et se sont projetés sur les mois à venir.
Coté bilan les chiffres sont plutôt contrastés. Si d'une façon générale l'activité a été soutenue, enregistrant une progression de 2% en volumes collectés ( 107 M de t contre 105 M de t en 2017) pour un chiffre d'affaires de 9 milliards d'euros, certains secteurs ont particulièrement souffert. C'est le cas notamment des filières plastiques, papiers-cartons, métaux ferreux et non-ferreux qui ont été particulièrement touchées. Les professionnels estiment que « La filière papiers-cartons, est dans une situation préoccupante, voire catastrophique au niveau européen. Alors que le tonnage de papiers-cartons triés et revendu a chuté de 4,6 %, la baisse affecte également l’activité de recyclage des cartons (- 4,1 % avec 4,7 Mt de cartons collectés et triés) » alerte  Pascal Genneviève, président de Federec papiers-cartons.

Des investissements en hausse

La situation de la filière plastique est elle aussi très compliquée. A la décision de la Chine d'augmenter ses standards de qualité, sont venus s'ajouter des  objectifs européens et des décisions nationales courant 2018, qui ont durci une situation déjà extrêmement tendue. « Malgré tout, les industriels du secteur réussissent à s’adapter en réorientant leurs flux, en améliorant le tri, mais aussi en investissant dans des outils de tri ou de régénération »  insiste pour sa part Jean-Philippe Carpentier, président de Federec qui met en avant les investissements importants réalisés par les industriels du secteur.
En 2018 le millier d'entreprises du recyclage ont consacré 6,3% du chiffre d'affaires global du secteur – soit 568 M€- à des investissement en modernisation et extension de leurs sites, soit une hausse de 9% par rapport à l'année 2017.  


Les chiffres clés du recyclage en France

  • 1000 entreprises et 2000 sites
  • 28 800 emplois directs dont 85% en CDI
  • 107 M de t de matières collectées
  • 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires
  • 21 M de t de CO2 évitées

A lire également :

 

Partager l'article