Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Propreté habitat social. Marché de 3 ans à 1 M€ pour une PME du Mans !


Publié le 28 nov. 2018 15:05:00

 

Espace 72, entreprise d'insertion mancelle, dans le secteur de la propreté vient de renouveler un important contrat de nettoyage pour le compte du bailleur Le Mans Métropole Habitat.

C'est l'entreprise Espace 72 qui a décroché, au terme d'un appel d'offre ouvert, le marché (3 ans) du nettoyage des parties communes et des logements en fin de bail du parc immobilier de l'organisme HLM Le Mans Métropole Habitat. L'entretien de ce parc de quelque 35 000 logements, qui était déjà assuré par l'entreprise d'insertion mancellev est donc reconduit pour 3 ans pour une enveloppe globale de 1 million d'euros. Un montant important pour la PME créée en 1989, qui réalise elle même 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires et emploie entre 65 et 70 salariés. « Nous sommes très heureux de poursuivre notre partenariat avec ce bailleur social qui nous fait confiance et nous permet de d'accompagner le retour à l'emploi d'une quarantaine de salariés qui réalisent des prestations de qualité » se félicite Pascal Gahery, le directeur d'Espace 72.

Le modèle économique et social de l'entreprise s'inscrit à la fois dans le cadre d'une société de nettoyage classique avec son expertise, la diversité de son offre et l'impératif de délivrer uen prestation de qualité, mais également dans un modèle pédagogique original que ses promoteurs qualifie volontiers d'entreprise-école. Les salariés sont présents pour une durée pouvant aller jusqu'à 24 mois le temps de se former et de monter en compétence pour rejoindre une autre entreprise du secteur. Dans le cadre du marché Le Mans Métropole Habitat, 8 équipes -formée chacune d'un salarié en insertion et d'un manageur tuteur- répondent aux demandent du donneurs d'ordres sous forme de bons de commande. Il s'agit à la fois d'assurer le nettoyage courant des parties communes, mais également d'assurer la remise en état, parfois importante, des logements lors du départ d'un occupant.

« D'ici 2021 notre objectif est d'avoir développé, comme la loi nous le permet aujourd'hui, un dispositif de formation en situation de travail, en s'appuyant sur des formations diplômantes comme les CQP par exemple » conclut le directeur d'Espace 72.

A lire également :

 

Partager l'article