Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

ISSA/Interclean : records de participation et regain d’activité commerciale


Publié le 15 mai 2014 16:46:00

 

Un vent de reprise économique a soufflé 4 jours durant sur Amsterdam, même si bon nombre de participants, visiteurs ou exposants, connaissent encore des conjonctures difficiles dans leurs pays. Les fabricants semblent très satisfaits des contacts qui ont pu se nouer ou se consolider.
Quant aux professionnels, EP et distributeurs notamment, ils ont eu tout loisir de vérifier que les nouveautés et les innovations étaient au rendez-vous.
« Avec un nombre de visiteurs en hausse de 5% par rapport à l’édition 2012 (29 325), et des exposants venus eux-aussi plus nombreux (696 !), ce millésime 2014 donne vraiment des signaux positifs en matière de reprise de l’économie mondiale du nettoyage professionnel. C’est un encouragement important pour tous les professionnels qui ont pu profiter de ces 4 jours pour établir des contacts et faire du business. ISSA/Interclean s’impose plus que jamais comme le rendez-vous incontournable du secteur ! » constate Rob den Hertog à la tête du salon d’Amsterdam depuis 20 ans. Les grands acteurs du secteurs, fabricants mondiaux notamment, comme les plus modestes, exposants parfois pour la première fois à Interclean, ont joué le jeu et présenté un nombre important d’innovations et de nouveautés, à destination des utilisateurs finaux, entreprises de propreté en particulier, mais aussi devant un public de distributeurs venus du monde entier.


Numérique : un levier pour le service
S’il est une tendance lourde, qui s’affirme chez les fabricants de machines, c’est bien celle du service, qui sera de plus en plus facilité par la capacité communicante des équipements (et leur dimension numérique). Seuls les plus gros fabricants seront en mesure de diffuser aux utilisateurs ces informations précieuses que sont : les heures précises d’utilisation, le taux d’utilisation, le diagnostic à distance, les avertissements en temps utile pour le remplacement de certaines pièces, voire peut-être l’utilisation inappropriée… Ceci, à n’en pas douter, fera l’objet d’âpres compétitions entre fabricants, car cela représente un levier de service considérable !

Une fois encore les prix de l’innovation ont suscité l’intérêt des visiteurs et des professionnels, si on en croit notamment le succès remporté, pour la deuxième année consécutive, par le prix décerné par les visiteurs, au travers du site internet du salon. Le Grand prix toutes catégories et le prix du « meilleur système de nettoyage » est revenu à l’allemand Kärcher pour son MopVac B60/10 C, un compromis vraiment innovant entre le balai à plat et les petites autolaveuses. Pour Michelle Marshall, présidente du jury, « les candidatures ont cette année été particulièrement intéressantes dans toutes les catégories, avec une variété de produits montrant clairement le souci des fabricants de créer des systèmes tenant compte de la réalité des besoins quotidiens de leurs clients. Comme nous l'avions constaté les années antérieures la tendance de la durabilité persiste et nous continuons de découvrir de nouveaux produits utilisant sans cesse moins d'eau, moins d'énergie et moins de chimie. Des produits qui, de surcroît sont fabriqués sur la base de méthodes plus écologiques et dans un souci de réduction de l'impact environnemental tout au long du cycle de vie.

Il est également très encourageant de voir que le secteur professionnel exploite les dernières découvertes technologiques basées sur l'Internet – avec l'introduction de systèmes hautement intelligents qui devraient véritablement aider le monde du nettoyage à devenir plus efficace, plus productif et plus structuré. »
Dans la catégorie « machines » c’est l’autolaveuse compacte de 30 litres, Discomatic Mambo, de la société Wetrok qui a eu les faveurs du jury. Dans la section « gestion du nettoyage et formation » la société ECMR (European clening machines recycling) a été récompensée pour son concept unique de prise en charge des machines en fin de vie en vue d’être démantelées et les composantes recyclées.

 

Partager l'article