Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Entreprises de propreté : Max Massa nouveau représentant d’une profession qui progresse


Publié le 13 juin 2014 14:50:00

 

C’est dans un contexte économique qui s’apparente à un début de reprise, avec une progression moyenne de 1,6%, que s’est tenue l’assemblée générale de la FEP à Arcachon. Un rendez-vous qui a été marqué par l’élection de Max Massa, hier, à la tête de la FEP. Le parcours de cet homme est étroitement lié à la réussite du groupe Onet.
La 46è assemblée générale de la FEP qui s’est tenue hier et aujourd’hui à Arcachon à pris cette année une dimension particulière avec le passage de relais entre Patrick Leforestier, à la tête de la fédération depuis 2008, et Max Massa. Connu et apprécié de ses pairs, celui qui a été jusqu’en juin 2013, président du directoire du groupe Onet, était présent depuis plusieurs années au sein des instances de la FEP, en tant que représentant des grandes entreprises. Entré le 18 juin 1962 comme comptable dans l’agence Onet d’Avignon, le nouveau président de la FEP a véritablement accompagné le développement de l’entreprise familiale qui est aujourd’hui le premier groupe français du secteur : chef d’agence, directeur régional, directeur d’exploitation, directeur général, et enfin, en 2004, président du directoire. Un parcours sans faute aux côtés de la famille Reinier qui lui a valu de recevoir en 2010 la « Victoire nationale des autodidactes », décernée par le groupe Mazars et le Harvard Business School Club. « Arcachon 2014 » marque donc le début d’une nouvelle aventure et de nouveaux défis !
Des indicateurs qui repassent au vert
Le congrès, organisé par la FEP Sud-Ouest aura aussi été l’occasion de dresser le bilan annuel de toute une profession qui, selon le dernier baromètre de conjoncture (I+C/Fep/Fare), affiche un dynamisme plutôt encourageant. Globalement, sur les premiers mois de l’année 2014, l’activité des entreprises de propreté a progressé par rapport à la même période de l’année précédente. Une dynamique qui profite d’abord aux PME (entre 1 et 20 millions d’euros de chiffre d’affaires) qui selon les données de la FEP voient leur activité se renforcer de 2%, contre 1,6% pour l’ensemble de l’échantillon. « L’activité liée à la santé se porte bien, avec une croissance de + 2,5 % sur douze mois glissants, ainsi que celle relative aux bureaux et aux immeubles (+ 2 %). Le secteur de l’industrie enregistre quant à lui une hausse de 1% sur l’année après une longue période de stagnation » notent les représentant de la branche propreté qui soulignent aussi la croissance annuelle de 1,4% observée en matière d’emploi. Les CDD sont particulièrement sensibles à cette progression avec 4,5% de hausse, contre 1% pour les contrats à durée indéterminée.

 

Partager l'article